En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal AgroParisTech Université PARIS-SACLAY

SADAPT UMR INRAE Agroparistech

Soutenance de thèse de Sophie Tabouret le lundi 8 novembre 2021 à 13h30

INRAE
Doctorante co-encadré par François HOCHEREAU de l'équipe Proximités( SADAPT), Sophie Tabouret soutiendra sa thèse intitulée "Les cépages résistants, du labo à la vigne. Quand l’expérimentation met à l’épreuve les pratiques vitivinicoles, les variétés de vigne et les propriétés du vin"

Cette thèse a été préparée à Paris Sciences et Lettres, dans le cadre de SDOSE Sciences de la Décision, des Organisations, de la Société et de l’Échange, en partenariat avec Centre Sociologie de l’Innovation (UMR 9217) et de l’École nationale supérieure des mines (Paris) ainsi qu’en collaboration avec l’UMR SADAPT à l’INRAE.

Elle aura lieu le lundi 8 novembre 2021 à MINES ParisTech, 60 boulevard Saint-Michel 75006 Paris (salle L 109).

Les cépages résistants, du labo à la vigne. Quand l’expérimentation met à l’épreuve les pratiques vitivinicoles, les variétés de vigne et les propriétés du vin

Composition du jury

Florian CHARVOLIN

Directeur de Recherche CNRS

Rapporteur

Céline GRANJOU

Directrice de Recherche INRAE

Rapporteure

Mourad HANNACHI

Chargé de recherche INRAE

Examinateur

Loïc LE CUNFF

Ingénieur généticien Institut français de la vigne et du vin-IFV

Examinateur

Antoine HENNION

Directeur de Recherche Mines-ParisTech/PSL Université

Directeur de thèse

François HOCHEREAU

Chargé de recherche INRAE

Co-encadrant

Résumé : 

Les cépages résistants au mildiou (causé par Plasmopara viticola) et à l’oïdium (causé par Erysiphe necator) sont en cours de sélection en France. Leur particularité, qui tient à leur éventuelle capacité à contrer les attaques de deux pathogènes majeurs de la vigne, est une promesse dans la lutte pour diminuer l’usage des produits phytosanitaires dans les vignobles. Mais leurs qualités agronomiques, œnologiques et organoleptiques sont peu connues. La thèse invite à décaler l’approche habituellement suivie par la sélection variétale, qui cherche à déterminer les propriétés intrinsèques d’une variété en la déconnectant de ses usages. L’hypothèse faite ici est au contraire de considérer que les propriétés de la vigne, qu’elles soient liées à la résistance ou à la qualité des vins, changent de sens et de caractères selon les épreuves, les lieux où elles sont mises à l’épreuve, les usages qui en sont faits. Empiriquement, la thèse s’appuie principalement sur trois terrains dans le Midi de la France, qui permettent de suivre différentes expérimentations des cépages résistants : la mobilisation d’une partie de la profession en Languedoc pour pouvoir tester des cépages résistants protégés par l’obtenteur, l’expérience singulière d’un vigneron décidé à expérimenter lui-même en situation de production les cépages résistants français et étrangers qu’il réussit à se procurer, et le suivi d’un projet de création variétale de cépages résistants pour la typicité des vins Rosés de Provence. J’ai montré que l’instabilité du vivant, que je décris avec le cas de la résistance aux pathogènes et ses risques de contournements, nécessite de reconsidérer le rôle du viticulteur, qui était jusque-là très peu présent, ou rendu invisible, dans le processus de création variétale.

When experimentation puts wine-making practices, vine varieties and wine properties to the test

Summary

Vine varieties resistant to mildew (caused by Plasmopara viticola) and powdery mildew (caused by Erysiphe necator) are being selected in France. Their particularity, which lies in their potential ability to counter the attacks of two major vine pathogens, is a promise to reduce the use of phytosanitary products in vineyards. However, their agronomic, oenological and organoleptic qualities are little known. This thesis aims to take another look on varietal selection, which usually seeks to determine the intrinsic properties of a variety by disconnecting it from its uses. On the contrary, I suggest to consider that the properties of the vine, whether they are linked to resistance or to the quality of the wines, change in meaning and character according to testing, the places where they are put to the test, and their uses. Empirically, this thesis is mainly based on three fields in the South of France, which allow us to follow different experiments with resistant grape varieties: the mobilisation of some actors in Languedoc to be allowed to test resistant grape varieties that are protected by the breeder; the unique experience of a winegrower who decided to experiment on his own the French and foreign resistant grape varieties he managed to obtain, from vine caring to wine bottling; the monitoring of a project to create resistant grape varieties for the typicity of Rosé wines from Provence. I have shown that the instability of living organisms, which I describe with the case of resistance to pathogens and its risks of bypassing, requires a reconsideration of the role of the winegrower, who until now has been put aside or hidden in the varietal creation process.

Merci aux personnes qui souhaitent assister à la soutenance de m’en informer par email (sophie.tabouret@mines-paristech.fr). La thèse sera suivie d’un pot de thèse.