En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRAE Université Paris-Saclay AgroParisTech UMR Agronomie

Unité Agronomie - centre Versailles-Grignon

AGRONOMIE

Appi-N

Repenser le pilotage de la fertilisation azotée du blé

Marie-Hélène Jeuffroy, Pierre Lebreton, Clémence Ravier, Jean-Marc Meynard

Depuis 40 ans en France, une méthode consensuelle de gestion de la fertilisation azotée (méthode du bilan) a été continuellement améliorée par les chercheurs et diffusée massivement auprès des agriculteurs. Toutefois, son application dans les exploitations agricoles, en particulier le fait de fixer un objectif de rendement, peut conduire à de mauvaises performances environnementales, et remet en cause ses principes de base.

Voir ici une présentation des limites de la méthode du bilan pour piloter la fertilisation azotée

La méthode Appi-N a été élaborée en trois étapes (thèse de Clémence Ravier, 2017), dans le cadre d'un processus de conception innovante (Ravier et al., 2018)

(i) un diagnostic des usages des outils et méthodes existants (en particulier, la méthode du bilan) à partir d'entretiens avec des agriculteurs et des conseillers et d’analyses des rapports du GREN (Groupe Régionaux d’Expertise Nitrate) (Ravier et al., 2016),

(ii) la conception participative d'un prototype de méthode de fertilisation azotée, en combinant des ateliers de conception, l'utilisation du modèle Azodyn pour estimer les doses d'azote à appliquer, et la production de connaissances spécifiques requises pour la nouvelle méthode,

(iii) le test d'usage du prototype par les futurs utilisateurs (deux groupes d'agriculteurs et leurs conseillers).

La méthode conçue, APPI-N, ne prend pas en compte deux piliers de la méthode du bilan qui ont été remis en question lors du diagnostic d’usage : l’objectif de rendement et la mesure de l'azote minéral dans le sol à la fin de l'hiver. Elle repose sur un raisonnement dynamique au cours du cycle de culture, basé sur le suivi d'un indicateur (indice de nutrition azotée, INN) et des trajectoires d’INN, tolérant des carences azotées et visant un rendement et un taux de protéines du grain élevé, ainsi que de faibles pertes d'azote.

La méthode APPI-N recommande d'appliquer l'engrais azoté pendant les jours favorables à son utilisation par le la culture (c'est-à-dire les jours suivis de précipitations). Enfin, comme les périodes de carence azotée non préjudiciables au rendement sont acceptées, la nouvelle méthode conduit à retarder les applications d'azote, et donc à augmenter l'utilisation de l'azote dans les cultures tout en limitant les pertes (Ravier et al. 2017).

Voir ici une présentation de la méthode APPI-N

Voir aussi

https://www.youtube.com/watch?v=3JwwYOZhs7k

La méthode Appi-N a été présentée le 13/01/2022 lors du webinaire de restitution du projet PEI SOLINAZO (Solution innovante pour une gestion optimisée de l'azote dans les systèmes de cultures).

Dans ce projet, la méthode Appi-N a été testée de 2017 à 2021 en Centre-Val de Loire.

9'20'' : intervention de Marie-Hélène Jeuffroy

20'45'': intervention de Pierre Lebreton

29'40'' Intervention de Jean-Marc Meynard